Le remboursement dans la chirurgie esthétique.

Le remboursement dans la chirurgie esthétique.

mai 5, 2022 Non Par Charles
Rate this post

Chirurgie esthétique, vers une intervention gratuite !

Comme pour toutes interventions chirurgicales, la question du prix d’une chirurgie esthétique se pose forcément. En France, le système de sécurité sociale intervient de différentes manières pour rembourser certaines de ces opérations aux tarifs élevés. Cependant, le taux de remboursement d’une intervention esthétique varie selon les situations. En effet, dans la plupart des cas, la chirurgie esthétique est un choix du patient et non une nécessité médicale, donc il revient au patient de payer son intervention. Alors pourquoi la chirurgie esthétique est-elle si chère et dans quel cas peut-on bénéficier d’un remboursement.

Contrat chirurgie

Les tarifs élevés de la chirurgie

Dans l’opinion publique la chirurgie esthétique propose des tarifs très élevés. Toutefois, si elle est tellement chère, c’est en partie, car le patient doit en payer une grosse part contrairement à d’autres interventions qui seraient prises en charge par la sécurité sociale et la mutuelle. En effet n’importe quelle opération à des coûts élevés, on retrouve d’abord les honoraires du chirurgien, de l’anesthésiste et des infirmiers. Puis les coûts d’hospitalisation et de bloc opératoire et enfin les coûts d’un suivi post-opératoire. Pour chaque opération, le chirurgien présente un devis au préalable, à son patient avec le détail des coûts, ce devis doit ensuite être signé par les deux parties.

Vers un remboursement

Quand la chirurgie esthétique intervient pour améliorer l’apparence physique du patient et lui redonner confiance pour développer une vie sociale, on parle alors de chirurgie reconstructive ou réparatrice. Dans ce cas, après une consultation médicale, le patient peut soumettre une demande de remboursement auprès de la sécurité sociale. En effet, certaines interventions sont réalisées pour parer à un problème de santé ou interviennent après un traumatisme. Par exemple une rhinoplastie pour améliorer la respiration en changeant la forme du nez, une réduction mammaire quand le poids des seins engendre des problèmes de dos ou les greffes de peau après une brûlure. Si la chirurgie esthétique à impact sur la vie sociale du patient alors la sécurité sociale peut prendre en charge les frais médicaux. Dans le cas où la prise en charge ne serait pas complète, la mutuelle peut intervenir. Demandez conseil à votre docteur avant d’aller consulter un chirurgien, il vous guidera dans les taux de prise en charge.

La chirurgie plastique

L’autre part de la chirurgie esthétique est la chirurgie plastique. Contrairement à la chirurgie réparatrice, celle-ci a pour unique but d’embellir le patient. Les modifications du corps sont aux choix des patients et non à la suite de l’avis d’un docteur. Ainsi la liposuccion pour enlever la graisse du ventre, le lifting et les injections d’acide d’hyaluronique au visage pour éliminer les rides, une augmentation des seins pour une plus grosse poitrine ou encore la pose d’implant, servent uniquement à changer l’apparence physique de quelqu’un pour qu’il se sente plus beau. N’ayant aucun objectif médical, ces opérations ne sont donc pas prises en charges par la sécurité sociale. La mutuelle peut rembourser une partie de l’intervention.

Remboursement Chirurgie

Les alternatives

Il existe d’autre moyen pour réduire le tarif d’une opération de chirurgie plastique. Le premier est de faire appel à son assurance ou de faire une demande crédit auprès d’un établissement bancaire. Certains choisissent d’aller faire leur intervention à l’étranger dans des pays où les honoraires du chirurgien sont moins élevés. Dans ce cas, il est recommandé de bien prendre en compte le risque pour la santé et il est indispensable de bien se renseigner au préalable sur la clinique et le chirurgien avant son opération.

Si vous êtes prêt à passer sur la table d’opération pour un changement esthétique, vous savez maintenant comment vous pouvez bénéficier d’un remboursement total ou partiel des frais médicaux.